Nouvelles sur la
    lutte biologique

    Tétranyque à deux points | lutte biologique

    Publié le : | Par : Roxanne S. Bernard

    Tags: acarien, agents lutte biologique, cannabis, concombre, fines herbes, marijuana, petits fruits, serre, tétranyque

    Anatis BioprotectionLe tétranyque à deux points, est l'un des ravageurs les plus communs en production végétale. Cet acarien ravageur s'alimente de la sève de plus de 200 espèces de plantes cultivées et de mauvaises herbes. Ainsi, ils s'installent un peu partout, autant dans les productions intérieures qu'extérieures. Très petits, ils ont le réflexe d'hiberner dans les fissures (tronc d'arbre et arbuste, au sol, résidus de cultures, fissures de serre, joints des portes, etc.) et ils se déplacent avec le vent, sur les vêtements, par des boutures ou par de la terre contaminée. Les premiers symptômes de leur présence peuvent être difficiles à détecter et sous certaines conditions, les infestations explosent rapidement.

    Identification

    Le tétranyque à deux points (Tetranychus urticae) adulte mesure 0,3 à 0,4 mm de long et possède un corps de forme ovale. Il est de couleur beige jaunâtre avec la présence de deux taches foncées sur son dos. À la fin de l’automne, les femelles hivernantes arborent une coloration orangée à rouge. L’œuf du tétranyque à deux points mesure 0,1 mm et est de forme ronde. Il est lisse et translucide. Il se retrouve principalement sur la face ventrale des feuilles. Le tétranyque juvénile mesure de 0,1 mm à 0,3 mm et ressemble sensiblement au stade adulte. Sa coloration tend davantage au jaune verdâtre et il n’a pas toujours de points noirs visibles sur son dos.

    tétranyque à 2 points
    Figure 1. A) Tétranyques à deux points adultes, un mâle et une femelle (plus grosse et foncée). B) Tétranyque juvénile (0,1 à 0,3 mm). C) œufs de tétranyque (0,1 mm) ©Anatis Bioprotection.

    Cycle de vie

    • Le cycle est de 10 à 25 jours selon les conditions environnementales.
    • 5 stades de développement : œuf, larve, 1er stade nymphe, 2ème stade nymphe et adulte.
    • À l’automne, les femelles fécondées hivernent au sol, dans les débris de cultures, entre les écailles des bourgeons, dans les fissures des écorces, etc.
    • Au printemps, les femelles recommencent à s’alimenter.
    • Une femelle peut pondre plus de 100 œufs au cours de sa vie (2 mois).
    • Les œufs éclosent après 5 à 20 jours selon les conditions environnementales.
    • + de 10 générations par année.
    tétranyque à 2 points
    Figure 2. Colonies de tétranyques à deux points. ©Anatis Bioprotection.

    Symptômes

    Les tétranyques se retrouvent généralement en dessous des feuilles où ils percent les cellules végétales pour s'en nourrir. Une fois présents, de petits points décolorés apparaissent et sont visibles sur les deux surfaces d'une feuille infectée. Avec le temps, le feuillage jaunit, s'assèche et tombe.

    Lorsque la population de tétranyques prolifère sur une plante, elle tisse de très fines toiles « d'araignée » sur le feuillage endommagé. C'est ce qu'on appelle un foyer d'infestation. Rapidement, les plantes en périphérie sont colonisées. Lorsque le plant infesté commence à être moins vigoureux, les tétranyques vont commencer à migrer vers d'autres plants. Ils se regroupent à la cime, tissant de petits fils de liaison entre les plantes ou se laissent emporter par la ventilation.

    tétranyque à 2 points
    Figure 3. A) Dommage sévère dans le concombre. B) Infestation sévère avec présence de toiles et attroupement migratoire. C) Début des symptômes de tétranyques dans le cannabis (légère décoloration - points blancs sur les feuilles). ©Anatis Bioprotection

    Pour ne pas avoir de problème avec les tétranyques :


    1Ajuster vos paramètres

    Anatis Bioprotection Les tétranyques aiment les températures chaudes et la faible humidité. De plus, ils sont très attirés par les plantes stressées par une trop forte ventilation, des problèmes d’irrigation (ex: buse bouchée), de fertilisation, de ph, de maladies et autres. Avant de débuter un programme de lutte biologique, il est primordial d’ajuster les conditions de votre production pour ne pas favoriser ces ravageurs. Pour ce faire, optez pour une température de 20 à 27 Celsius et surtout une bonne humidité foliaire (~ 60 % et plus).

    2Nettoyer votre zone de production

    Anatis Bioprotection Les tétranyques sont très petits et ils peuvent facilement se cacher dans le substrat de culture, les fissures et autres structures à l'intérieur de la zone de production. Pour réduire les risques de contamination, nettoyez la pièce de production avec un mélange d'eau savonneuse et d'eau de javel entre chaque cycle. De plus, prenez soin de toujours bien stériliser, après chaque utilisation, les surfaces des tables, outils et autres objets présents avec un mélange d'alcool isopropylique ou de peroxyde d'hydrogène.

    3Tremper le feuillage

    Anatis BioprotectionLes tétranyques peuvent infecter une salle saine par l'arrivée ou le transfert de plantes contaminées. Le trempage est une technique qui permet de réduire ce risque. Pour ce faire, à l'arrivée ou avant le transfert, trempez entièrement le feuillage (tige et feuilles) de la plante dans un mélange d'eau et d'huile naturelle ou de savon. À noter que le feuillage de certaines plantes peut être sensible à ces produits. Veillez à toujours vous renseigner auprès de votre fournisseur de produits sanitaires avant de pratiquer cette méthode.

    4Introduiser des prédateurs naturels

    Dès l'arrivée/démarrage des plants ou quelques jours après le traitement de ceux-ci, introduisez des prédateurs préventifs foliaires comme Neoseiulus fallacis ou Neoseiulus californicus et un prédateur préventif au sol comme Gaeolaelaps gillespiei.

    Si au cours du cycle de production vous détectez l'émergence de tétranyques, introduisez directement dans le ou les plants infestés (= foyer) l'acarien prédateur spécialiste Phytoseiulus persimilis.

    Dans les cas de production végétale en continu ou dans les plants-mères de cannabis, la coccinelle Stethorus punctillum est un prédateur très efficace pour s'établir. Par contre, elle a besoin de temps et il ne faut pas trop perturber son habitat (ex: coupe répétitive, application foliaire, etc.).

    Comparaison des prédateurs
    Caractéristiques Fallacis Californicus Persimilis Stethorus
    Introduire en
    prévention
    Introduire à la
    détection de tétranyques
    Efficace sur une
    large plage d'humidité
    Nécessite
    >50% d'humidité relative
    Nécessite
    >60% d'humidité relative
    Efficace sur une
    large plage de températures
    Efficace en
    conditions froides et à l'extérieur
    Efficace en
    conditions chaudes
    Résistant aux pesticides
    Action rapide
    effets observables en < 2-3 semaines*
    Action long terme
    effets observables en > 2-3 semaines*

    * Peut varier selon les conditions environnementales de la zone de production. À titre informatif, ceci n'est pas une garantie.

    5Dépister à chaque semaine

    Anatis Bioprotection Les tétranyques peuvent arriver à tout moment dans un cycle de production. Pour réduire les risques de dérapage, planifiez un dépistage à chaque semaine pour détecter leur arrivée. Pour dépister, observez le feuillage pour détecter les premiers signes de décoloration. Vous pouvez également brasser le feuillage par-dessus une feuille ou un plateau blanc pour détecter les tétranyques mobiles qui y tomberont.

    Commencer toujours votre dépistage par l'examen visuel des plants dans les zones plus vulnérables comme l'avant des portes, des ventilateurs ou autres ouvertures. Ensuite marchez tranquillement et regarder l'état général de vos plants pour détecter les signes de décoloration au feuillage ex: petits points blancs, jaunissement ou assèchement.


    Détection et traitements

    Si vous détectez des tétranyques sur une plante, examinez attentivement le feuillage des autres végétaux en périphérie. Si les conditions environnementales le permettent, introduisez le plus rapidement possible l'acarien prédateur Phytoseiulus persimilis directement où vous voyez des tétranyques. Appliquez également l'acarien Neoseiulus fallacis ou Neoseiulus californicus en périphérie des plants infestés. Introduisez de nouveaux prédateurs après 7 jours ou 14 jours et maintenez les introductions de prédateurs jusqu'au contrôle. Si les plants sont trop infestés, éliminez-les. Si l'infestation est généralisée (= signe d'une détection tardive), il est conseillé de faire un traitement foliaire avec un produit phytosanitaire adapté - voir avec votre fournisseur.

    Informations supplémentaires



    1.   - Framboise, Fiche technique : Dépistage et contrôle des tétranyques dans les framboisières (agri réseau)
    2.   - Tétranyque à 2 points dans concombre (agri réseau)
    3.   - Tétranyques à deux points - Fiche technique culture ornementales en serre (agri réseau)
    4.   - À l’assaut des tétranyques (Mapaq)
    5.   - Tétranyque à deux points - Twospotted spider mite (Iris Phytoprotection)