Nouvelles sur la
lutte biologique

BioCeres WP testé inoffensif pour les abeilles domestiques

Publié le : | Par : Roxanne S. Bernard

Gros plan sur une abeille qui butine


Depuis plusieurs années, les insectes pollinisateurs sont en déclin à travers le monde. L’une des principales causes de cette hécatombe est l’utilisation de pesticides chimiques en agriculture. La nocivité des insecticides agricoles, comme les néonicotinoïdes, a été démontré dans plusieurs grandes études scientifiques.

abeille domestique

Pour réduire l’utilisation de ces inseciticides chimiques, Anatis Bioprotection a développé un bioinsecticide contenant le Beauveria bassiana (souche ANT-03) -le BioCeres WP, un champignon pathogène pour les insectes ravageurs. Ce micro-champignon est présent naturellement dans le sol et cible certains groupes d’insectes ravageurs comme les thrips, pucerons et aleurodes. Au Canada, ce produit biologique est homologué dans les cultures en serre de concombres, tomates, fines herbes, boutures de patates douces, de cannabis, ainsi que pour la production de plantes ornementales. Avant de pouvoir utiliser le BioCeres WP dans les cultures en champ, il était primordial de connaître son impact sur la précieuse abeille domestique (Apis mellifera).

BioCeres WP : Test en champ 2018

Durant l’année 2018, des tests ont été effectués par le Centre de Recherche en Sciences Animales de Deschambault (CRSAD) avec le support du Programme Passeport Innovation du MESI (MESI) du Québec.

Douze tunnels d’essai de 42 m2, comportant chacun une ruche d’abeille domestique ont été disposés sur un champ de trèfles rouges au CRSAD. Un premier groupe de six tunnels a été utilisé pour exposer ces pollinisateurs à la dose maximale du BioCeres WP et un deuxième groupe témoin de six autres tunnels ont été traitées avec de l’eau.

BioCeres WP test sur abeille
Figure 1. A) Conidies (spores) de Beauveria bassiana. B) Application de BioCeres WP dans un tunnel contenant une ruche d'abeille domestique. C) Tunnel test contenant une ruche d'abeille domestique.

Les comportements de vol, de butinage et d’abreuvage ont été observés et quantifiés et les abeilles mortes ont été dénombrées. La santé du couvain de tous les stades (décompte par cadre et par cellule) des ruches ainsi que les réserves de pollen et de nectar ont été évaluées et comparées entre les traitements. L’analyse statistique a démontré que le comportement des abeilles y compris la recherche de nourriture, le vol et l’alimentation, ainsi que les performances de pontes des reines n’ont pas été affectés par l’exposition aux traitements avec le BioCeres. De plus, tout au long de cette étude, aucun cadavre n’a été associé à l’agent actif du BioCeres, le champignon Beauveria bassiana.

BioCeres inofensif pour les abeilles domestiques

abeille domestique

À la lumière de cette étude, l’équipe du CRSAD a conclu que le BioCeres WP n’est pas dangereux pour les abeilles, et ce, à la dose maximale recommandée. Il n’a pas provoqué d’anomalies comportementales sublétales, ni tué les abeilles.

Avec cette excellente nouvelle, les agriculteurs pourront bientôt avoir une alternative biologique pour contrôler les insectes nuisibles pour les cultures en champ. Si tout va bien, on pourra utiliser le BioCeres WP dans certaines cultures en champ 2020. En plus des cultures destinées à la consommation humaine, le produit pourra être utilisé pour usage domestique pour le traitement des surfaces gazonnées


Homologations en champ à venir

Nous espérons qu’en 2020, BioCeres WP sera disponible pour les cultures en champ contre le :

1doryphore de la pomme de terre

  • pomme de terre;
  • tomate;
  • aubergine;
  • poivron.

2punaise terne

  • Épinard;
  • Laitue chinoise;
  • Laitue;
  • Céleri;
  • Petits fruits (framboises, fraises et mûres).

3punaise velue et vers blancs

  • surface gazonnées.

Voir la fiche du BioCeres WP

abeille butinant une fleur de fraisier