Logo Anatis Bioprotection

    Solutions pour un meilleur monde

    Chenilles de la pyrale du maïs dans le poivron, des trichogrammes pour les combattre

    Publié le : | Par : Roxanne S. Bernard

    Tags: maïs, poivron, pyrale, trichogramme

    Portrait d'Olivier Noël
    Olivier Noël


    Malgré la pluie et les températures plutôt fraîches, les plants de poivron et de piment commencent à tendre leurs feuilles dans les champs du Québec. Dans quelques semaines, les producteurs devront protéger leur production contre un ennemi bien connu : la pyrale du maïs.



    Pyrale du maïs, une amatrice de poivrons et de piments

    La pyrale du maïs (Ostrinia nubilalis) est un papillon ravageur qui s’attaque à plusieurs types de culture, dont le maïs, les haricots, les pommes de terre, les tomates, les pommes, le houblon, les poivrons et les piments. Dans ces dernières, le papillon pond ses oeufs sur le feuillage et les jeunes larves (chenilles) une fois écloses pénètrent le fruit en formation. En s’alimentant, elles causent des dommages qui peuvent engendrer des pertes de rendement allant jusqu’à 15%.

    Contrôler la pyrale avec des insecticides, populaire, mais pas sans contrainte

    Au Québec, on compte plus de 300 fermes qui cultivent près de 650 hectares de poivrons. Pour l’instant, la lutte chimique est la solution la plus populaire. La fenêtre d’application des insecticides chimiques est cependant très courte, car la migration de la jeune larve (chenille) se produit 24 heures après son éclosion de l’oeuf. Une fois dans le fruit, elle est alors protégée. La lutte chimique contre la pyrale du maïs demande de 3 à 6 applications au cours de la saison.

    Une autre solution très efficace existe pour contrôler la pyrale du maïs dans le poivron, les trichogrammes, et ils sont faciles à utiliser.

    Introduction des trichogrammes dans le poivron

    Pour un traitement efficace, il est important de respecter les conditions d’utilisation des trichogrammes.

    Trichogrammes pour poivrons
    Calculatrice de cartes Tricho-poivron

    Longueur du terrain : m



    Largeur du terrain : m


    Cartes Tricho-poivron nécessaires : / sem



    Illustration d'introduction de trichogrammes dans un champ


    Questions et réponses sur l'introduction

    Quand commencer les introductions pour le poivron?
    Poivron stade de nouaison
    Il est très important d’introduire les trichogrammes avant le stade nouaison. La nouaison est la phase initiale de la formation du fruit (Wikipédia).
    Combien de cartes ai-je de besoin?
    Dans le poivron, une carte de 4000 nymphes de trichogrammes couvre 100 m2. Pour un champ de 1 ha, le producteur aura besoin de 100 cartes par semaine. Votre représentant peut vous aider à calculer le nombre de cartes et le nombre d’introductions nécessaires selon votre région et votre historique de culture.
    Combien de temps prend l’installation?
    Pour 1 hectare, l’installation demande environ 30 minutes.
    À quelle fréquence change-t-on les cartes?
    Anatis Bioprotection conseille de changer les cartes tous les 7 jours. Cela permet de garder une pression constante de trichogrammes et de ne pas oublier de les introduire (ce qui peut arriver, avec des introductions tous les 10 jours).
    Combien de temps se conservent les trichogrammes?
    Nos trichogrammes se conservent jusqu’à 4 semaines dans le réfrigérateur (4 à 10º C). Il nous est possible d’envoyer un lot de cartes pour un traitement mensuel.
    Combien y aura-t-il d’introduction au total?
    En général, entre 4 à 5 introductions sont nécessaires pour contrôler la pyrale du maïs dans le poivron*.
    * Selon, la présence de races univoltine/bivoltine, le type de production (champ, serre et tunnel), de la région et des conditions météorologiques.
    Ai-je besoin de main-d’oeuvre qualifiée pour faire les introductions?
    Non, la mise en place des trichogrammes est très simple et ne demande pas de formation professionnelle ou de permis d’application.

    L'efficacité des trichogrammes dans le poivron, des études le prouvent

    Avant l’introduction, il est conseillé de faire un dépistage pour détecter la présence des ravageurs et l’état des populations de ceux-ci.

    En 2009 et 2010, l’institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA) en collaboration avec l’Université du Québec à Montréal et Anatis Bioprotection, a réalisé une étude visant à déterminer le potentiel d’utilisation du trichogramme Trichogramma ostriniae contre la pyrale du maïs dans la culture du poivron. L’équipe a commencé les lâchers au taux de 250 000 trichogrammes/ha au stade nouaison dans 2 sites en Montérégie. Les introductions étaient réalisées à 10 jours d’intervalle, pour un total de 4 et 5 introductions au cours de la saison.

    Au cours des deux années d’expérimentation, les résultats obtenus ont démontré que :

    1. Les trichogrammes ont parasité 70,6% des masses d’oeufs de pyrale en 2009 et 66,7% en 2010.
    2. Une diminution des dommages par la pyrale de 41,5% en 2009 et 62,1% en 2010.
    Graphique sur les trichogrammes

    Trichogramme dans le poivron : plus que des essais, un réel succès!


    Trichogrammes sur une carte
    Nymphes de trichogrammes sur carte Tricho-Poivron

    En 2013 et 2014, la chargée de projet Marianne Lefebvre et la technicienne agricole Linda Roberge du Prisme ont suivi l’introduction de trichogrammes chez l’entreprise montérégienne Serres et Jardins Girouard. Dans cette étude, les trichogrammes ont parasité 33% des masses d’oeufs en 2013 et 63% en 2014. Pendant ces deux années, aucun traitement d’insecticides n’a été fait et le rendement et la qualité des fruits étaient au rendez-vous.

    Voir la fiche du Tricho-poivron

    Informations supplémentaires



    1.   - Des trichogrammes pour lutter contre la pyrale du maïs dans le poivron.
    2.   - Les trichogrammes contre la pyrale du maïs dans le poivron
    3.   - Pyrale du maïs
    4.   - Utilisation des trichogrammes dans les poivrons