Logo Anatis Bioprotection

Solutions pour un meilleur monde

BioCeres® WP bio-insecticide à base d'un champignon entomopathogène très efficace contre les ravageurs des cultures en serre et en champ

Publié le : | Par : Roxanne S. Bernard

Tags: Bioceres, insecticide

Une boîte de Petri avec le champignon entomopathogène Beauveria bassiana utilisé pour fabriquer bio-insecticide BioCeres® WP

Petite histoire du BioCeres® WP

Portrait de Sylvia Torodova créatrice du bio-insecticide BioCeres® WPIl y a près de 25 ans, Silvia Todorova, doctorante en biologie et en science de l’environnement, décida de créer un bio-insecticide à base d’une souche québécoise de Beauveria bassiana, un champignon entomopathogène cosmopolite qui infecte certains insectes pour ensuite causer leur mort. C’est la souche ANT-03, trouvée initialement sur une punaise terne (Lygus lineolaris) dans l’Ouest de Montréal, qui est choisie pour composer le futur produit.

Un projet ambitieux qui, après de nombreuses années de recherche et de développement, a permis de mettre au monde le BioCeres® WP. Le nom est inspiré de la déesse romaine de l’agriculture Cérès.

Faits marquants du Bioceres® WP

  • 2005 — Naissance d'Anatis Bioprotection, début des recherches et du développement de BioCeres WP®.
  • 2014 — Premier lot disponible pour les producteurs canadiens dans la culture de la tomate, du concombre et des plantes ornementales en serre contre les pucerons, les aleurodes et les thrips.
  • 2015 — BioCeres® WP obtient sa certification biologique d’EcoCert.
  • 2016 — Entrée sur le marché américain par la compagnie BioSafe Systems.
  • 2017 — Nous attendons la confirmation des homologations pour les fines herbes et épices, le cannabis médical et les boutures de patates douces en serre.

5 autres demandes d’homologation en cours au Canada

  • contre la punaise terne dans la culture des fraises et des framboises.
  • contre le doryphore (Leptinotarsa decemlineata). dans la pomme de terre.
  • contre la punaise velue (Blissus leucopterus hirtus) dans la pelouse.
  • contre les vers blancs dans la pelouse.
  • contre l’agrile du frêne (Agrilus planipennis).

Fonctionnement du BioCeres® WP

Beauveria bassiana est un champignon qui s’accroche à la cuticule (peau) de l’insecte pour ensuite la pénétrer. Le spore croît jusqu’à l’hémolymphe (sang) et s’y nourrit, provoquant la mort de l’insecte après 7 à 14 jours. À ce moment, dans les bonnes conditions, on remarque le développement extérieur des spores, qui au cours de l'infection, donne une apparence blanchâtre caractéristique de la présence du champignon Beauveria bassiana.


Illustration montrant le mécanisme d'infection du bio-insecticide BioCeres® WP d’Anatis Bioprotection



Une excellente croissance dans les bonnes conditions

Portrait de Martin Nadeau d'Anatis BioprotectionSelon Martin Nadeau, directeur scientifique à la division Bio-Insecticide d’Anatis Bioprotection, le champignon B. bassiana a un optimum de croissance à 25 ºC (77 ºF) et demande plus de 60 % d’humidité pour sa germination. La croissance des spores ralentit sous les 15 ºC (59 ºF) et devient inactive à 33 ºC (92 ºF). Selon la littérature, B. bassiana peut vivre à des pH de 3 à 11 mais sa croissance est optimale à 5,6 ± 0,2.

Un insecticide biologique qui se conserve très bien

BioCeres® WP se conserve pendant 12 mois à 4 ºC (40 ºF) et pendant 6 mois à 21 ºC (70 ºF). Lorsque les conditions de conservation ne sont pas respectées (temps ou température), la germination des spores s’amoindrit, perdant ainsi de son efficacité.

Non phytotoxique et sécuritaire pour les humains

BioCeres® WP ne provoque pas de phytotoxicité et aucun cas de résistance chez les ravageurs n’a été observé. Le produit est sécuritaire pour les humains (délais 0 jour) et réduit l’exposition du producteur, des ouvriers et des consommateurs aux produits chimiques. Il est compatible avec la plupart des insecticides, certains fongicides et la plupart des insectes bénéfiques.

Les spores se détériorent avec les rayons UV et il est recommandé de faire les applications en soirée lorsque les conditions environnementales sont à leurs meilleures (faible rayonnement et humidité accrue).

BioCeres® WP est produit avec de hauts standards de qualité

Martin Nadeau chercheur et Jorges Fernandez technicien dans le laboratoire d'Anatis Bioprotection inspectant le bio-insecticide BioCeres® WP au microscope
Martin Nadeau chercheur et Jorge Fernandez technicien chez Anatis Bioprotection

Fournir des produits de qualité est l’un des engagements d’Anatis Bioprotection. Notre équipe en microbiologie effectue, à chaque lot de production, des tests de contrôle de la qualité pour mesurer l’efficacité infectieuse des spores de B. bassiana.

Chaque année, l’équipe mène des tests de terrain sur différents ravageurs en partenariat avec des centres de recherche ou encore des producteurs agricoles pour permettre de documenter les effets et d’élargir son champ d’application.

Une solution prometteuse, des acariens prédateurs pour transporter B. bassiana

Portrait de Gongyu Lin d'Anatis BioprotectionEn collaboration avec une étudiante au Doctorat de l’Université de Montréal, Gongyu Lin, nous évaluons l’utilisation d’acariens prédateurs comme transporteur du B. bassiana. En combinant ces deux méthodes, on accroît le pouvoir de dispersion du champignon dans des zones difficilement atteignables avec la pulvérisation (ex : l’intérieur des fleurs).

De plus, après quelques jours, certains des acariens prédateurs les plus faibles ne survivront pas à la longue exposition au champignon. Tels de petits kamikazes, ces bombes à retardement deviendront de nouveaux foyers infectieux à leur mort.

Consulter la fiche du BioCeres® WP insecticide biologique